Atelier

« Une vie intense à l’écart de la société »

C’est le lieu de tous les possibles, de toutes les aventures, de la solitude et du silence, de la maîtrise et de la surprise, du jeu et de l’enfance où la notion du temps s’évapore. C’est le lieu du dialogue avec soi-même, de l’urgence et de la patience, de la marge et de l’exil, des émerveillements et des découragements, de la fantaisie et de la rigueur. C’est le lieu de la réflexion, de l’exploration, des expérimentations et de l’improvisation. L’ennui y a rarement sa place, le doute y est souvent présent. C’est le lieu de la fuite hors du monde qui n’est rien d’autre qu’une façon d’y entrer vraiment.
A l’inverse de ce qui se passe dans la vie, l’accident y est souvent très bien accueilli et les fautes de vocabulaire ont leur importance. La rêverie et l’action y font bon ménage.
L’œil, l’esprit et la main sont de toutes les aventures, formant un trio inséparable où chacun a le loisir de s’exprimer en solo de temps à autre au fil du temps.
L’indicible vient parfois flirter avec le visible et l’invisible inspire parfois la matière.
Cette activité à l'intérieur, en atelier, pour moi est indissociable de celle de la marche à l'extérieur, et il m’est arrivé à maintes reprises de ne pouvoir résoudre un problème à l’atelier et d’en trouver la solution en effectuant une simple marche ou une randonnée dans la Nature, hors du monde social.
La rencontre avec un paysage et la multiplicité des points de vue au fil du chemin - où le corps et l’esprit dialoguent librement - est une source de joies et d’inspiration infinie qui stimule à chaque fois mon travail en atelier.