Estampe

« Une Alchimie et des hasards qui ouvrent parfois des horizons insoupçonnés »

Cuivre, morsure, aquatinte, pointe sèche, vernis mou, colophane, monotype, burin, acides, sucre, grain de résine, cliché verre, roulette, presse, bitume, héliogravure, gaufrage, chine collé, encrage, essuyage, impression.

Tout ce vocabulaire mystérieux de la gravure taille-douce m’a longtemps fait rêver et c’est en 1994 dans un atelier de gravure lausannois, que j’ai commencé à m’initier et à apprendre les différentes techniques de cette forme d’alchimie si particulière et infinie.
Mes recherches dans le domaine de la gravure et de l’impression taille-douce sont différentes de celles de la peinture et côtoient souvent jusqu’à présent, les rivages du graphisme. Chaque expérience vécue en gravure ou en peinture laissera au fil du temps son empreinte et finira par nourrir chacun des deux univers.
Le mouvement, les métamorphoses, la fuite du temps sont des thèmes que l’on retrouve régulièrement dans mon travail. La réflexion, le questionnement, les projets, le dessin font partie du processus en amont. Ensuite, viennent les expérimentations, le travail spécifique dans l’atelier en fonction des différentes techniques relatives à la gravure taille-douce, et finalement les étapes de l’encrage puis de l’impression sous la presse.